Mudikalunga en question.

Mudikalunga en quelques lignes.

 

MUDIGALUNGA (MULIKALUNGA ou MUDIKALUNGA) est actuellement le chef lieu du Secteur de Mudikalunga, Territoire de Gungu, District du Kwilu, Région de Bandundu, République Démocratique du Congo. Mais à l’origine, c’est le nom d’une chefferie ou un Groupement des peuples venus d’Angola : les Kwese.

Selon le rapport d’enquête du  1er janvier 1924 diligenté par l’administrateur de territoire monsieur Huguen et le commissaire de District Vanderhallen concernant la chefferie de Mudikalunga, le Secteur de Mulikalunga se trouvait dans le District de Kwango, Territoire de Kandale.

Outre le Groupement Mudikalunga, le Secteur Mudikalunga a d’autres Groupements à savoir :

  •         Au Nord :
  1. Groupement Gashidu
  2. Groupement Holo
  3. Groupement Nzemba
  4. Groupement Shimuna Kanga

  • *         Au Sud :
  1. Groupement Mwandu

  • *         À l’Ouest :
  1. Groupement Kizungu-Nzadi

Tous ces groupements forment la tribu BAKWESE (ou KWESE) ayant comme tribu-mère LUNDA de la race BANTU qui peuple ces terres délimitées au Nord, par la rivière Kabandji jusqu’à la rivière Lutshima ; à l’Est, de la Lutshima jusqu’à la rivière Kalumbu ; au Sud, par la rivière Kalumbu et la limite Nord de la Chefferie Muwandu ; à l’Ouest, par la limite du territoire.

Le 1er janvier 1924, la population du Groupement Mudikalunga s’élevait à 2153 dont

  • -740 hommes ;
  • -729 femmes ;
  • -684 enfants : 348 garçons et 336 filles.

Les villages dépendant de la Chefferie Mudigalunga sont les suivants :

  • -    Banza             Chef Gpt Madunga Muniako           Clan Mukwa Banza
  • -    Nzuma (Ngonge)    S/Chef Gpt Kulumata Muluba         Clan Mukwa NZuma
  • -    Kulungu           Chef Zuma-Kikandji                 Clan Kulungu
  • -    Kazamba           (Vient de mourir)                  Clan Ndonga
  • -    Bindja            Chef Kizenganzenga                 Clan Bamba
  • -    Kilala            Chef Mukala                        Clan Kilala
  • -    Kasema            Chef Kishia                        Clan Kasema
  • -    Kingulu           Chef Kombo-Maseka                  Clan Kingulu
  • -    Munga             Chef Kingashi                      Clan Monga
  • -    Mukolobo          Chef Kifuma Sanze                  Clan Mukolobo
  • -    Bamba             Chef Kangufu                       Clan Bamba
  • -    Kikanji

Les liens qui rattachent les peuples du Groupement Mudikalunga et d’autres Groupements sont très étroits et indéfectibles car c’est un groupe de Bakwese appartenant familialement au groupe Mwene-Putu, Chef des BAYAKA, qui relève lui-même de Tianza Kole, Chef LUNDA installé en Angola. Ils vinrent donc de l’Angola sous l’Autorité de Mwene-Putu ?

Actuellement les Kwese ne paient plus tribut à Kasongo-Lunda, car celui-ci est trop loin.

HISTORIQUE DE LA CHEFFERIE MUDIGALUNGA

Les Populations de la Chefferie de Mudikalunga sont un Clan de Lunda provenant des sources du Kwango en Angola. Chassées par la famine, les Bakwese remontèrent vers le Nord, sous la direction de Mwene-Putu, Chef Bayaka. Ils quittèrent ces derniers (Bayaka), et s’installèrent à Mashita (Territoire de KIKWIT) au près du Chef Kizungu. La famine se fit bientôt sentir à nouveau, ils se séparèrent de Kizungu et vinrent s’installer sur la rive gauche de la rivière Lutshima, où ils sont actuellement. Là, ils trouvèrent déjà d’autres Groupements Kwese : les gens de Mwandu (Chef investi) et de Gashidu Gisegele (non investi) les guidèrent à ce moment pour aller s’installer sur les terres en leurs possessions actuellement, au Sud de Mulikalunga.

Un différend, qui eut pu avoir de graves conséquences, a surgi dans le Groupement Mudikalunga à la fin de l’année dernière (1923). Ce différend avait pour origine l’installation du nommé KULUMATA MULUBA (KUMIDIA MATA MULUBA) venu du Territoire de Kikwit au village Kinzuma (Ngonge), car ce dernier émettait des prétentions quant à la possession des terres et de l’Autorité. Il arguait que son aïeul, NGIDI, venu du Kwango en même temps que SOKO-A-KIKALE aïeul de Madunga, avait remis le pouvoir à SOKO, et depuis ce jour, les Bakwa Banza avaient toujours gardé ce pouvoir.

Bakwa Nzuma et Bakwa Mbanza avaient cependant vécu en bon termes car tous issus d’une seule Mère-Cheffale MBUNDU. Celle-ci engendra Dangwa-dia-Mbundu et Kafuti-ka-Mbundu. Kafuti-ka-Mbundu donna naissance à deux filles qui sont les lignées de ces deux Clans : KWANGO, ainée, lignée Nzuma et KISANGA, cadette, lignée Mbanza.

Ce n’est qu’en 1924 que Madunga (Bakwa Mbanza) ne voulut plus partager les tributs avec Kisuma (Bakwa Nzuma), à la suite d’une palabre très ancienne. Tel est le motif qui poussa Kulumata Muluba à exiger des droits, oubliés depuis longtemps. À l’heure actuelle, une détente s’est produite ; car il a été décidé, de commun accord, que les Bakwa Nzuma succédèrent aux Bakwa Mbanza, à la mort du Chef de Groupement Madunga.

GÉNÉAOLOGIE DES CHEFS DE GROUPEMENT MUDIGALUNGA

  1. Ngidi                        Clan Bakwa Nzuma         Venus ensemble du KWANGO
  2. Soko-a-Kikale          Clan Bakwa Mbanza       Venus ensemble du KWANGO
  3. Kitele Keba             Clan Bakwa Mbanza
  4. Kihita                      Clan Bakwa Mbanza
  5. Kakinga                    Clan Bakwa Mbanza
  6. Kabemba                    Clan Bakwa Nzuma
  7. Muteba                      Clan Bakwa Nzuma
  8. Mazenze                    Clan Bakwa Nzuma
  9. Kibondo                    Clan Bakwa Mbanza
  10. Fumu-Meya               Clan Bakwa Mbanza
  11. Madunga                  Clan Bakwa Mbanza
  12. Kulumata Muluba   Clan Bakwa Nzuma
  13. MAKULU            Clan Bakwa Nzuma
  14. Ngidi             Clan Bakwa Nzuma

MODE DE SUCCESSION AU POUVOIR

Soumis au régime du matriarcat, le frère, le neveu ou le cousin succède. Un seul clan a longtemps régné jusqu’à ce jour à savoir Bakwa Mbanza. Actuellement le chef du clan Mokwa Nzuma (Kulumata Muluba) a fait valoir ses droits, et les deux clans Bakwa Nzuma et Bakwa Mbanza se succéderont au pouvoir.

DROITS ET REDEVANCES DU CHEF DE GROUPEMENT

Le seul droit que le chef possède est l’incarcération. Pour la redevance, il est le seul à avoir droit à une cuisse de chaque bête tuée à la chasse. A la récolte des produits des plantations ou champs, il lui est dû un tribut en produits récoltés. Le vin de palme lui est fourni pour les réceptions.

ARMOIRIES CHEFFALES DU GROUPEMENT MUDIGALUNGA

  • -Malunga                      Cloche d’appel
  • -Mondo                          Gong en bois
  • -Dionga                        Lance
  • -Kipanana                    Trompe (défense d’ivoire)
  • -Mupungu                      Queue de buffle (chasse mouches)
  • -Kibanda                      Chapeau de perles à cornes
  • -Kandu                          Hache
  • -Kisupa                        Peau de léopard
  • -Kiondo                        Tam-tam
  • -Nzundo-Mundende        Genre de triangle (signal pour feu de plaine)
  • -Kifwe                          Chaise
  • -Lubala                        Gde pièce d’étoffe sur laquelle le chef s’assied
  • -Imbi                            Collier avec plaque de faïence
  • -Kaluba                        Couteau de parade
  • -Mianza                        Moufflet (muhehe chez les Pende)
  • -Kanga (poils)            Poils d’éléphant
  • -Lusele                        Anneau
  • -Konde                          Peau de crocodile

DIFFERANDS POLITIQUES DES CLANS BAKWA NZUMA ET BAKWA MBANZA

Révéler ci-haut, ce différend est survenu suite à l’intronisation de Kulimata Muluba comme Chef du village de Nzuma (Ngonge) qui avait de prétentions pour ses droits et le pouvoir.

Ce différend avait été jugé et tranché par l’administrateur territorial Huguen à Kandale, le 03 avril 1924. Voilà succinctement ce qui en était ressorti de cette palabre :

Note I. en janvier 1924 Kulumata Muluba nous avait exposé ses droits mais Madunga n’avait rien voulu reconnaître et prétendait être le seul chef. Vu que les chefs du village donnaient raison à Madunga…

En mars 1924, au Poste de Kasanza, nous avons à nouveau réuni un conseil : 1/Madunga ; 2/Muluba ; 3/les divers Chefs du village dépendant de Mulikalunga ; 4/le chef Muli-Mazuri.

  • A)  Déclarations de Muluba

« Ngidi et Soko-à-Kikale venus ensemble du Kwango ; Ngidi prit possession de la terre mais remit le pouvoir à Soko-à-Kikale, car sa femme était morte, à condition que Soko partage les tributs (la viande) avec lui. Soko-à-Kikale tua un éléphant ; Ngidi et Soko prirent chacun une défense, Soko vendit la sienne. En plus Soko donna un anneau de chef à Monga. Ce qui déplut à Ngidi qui n’avait pas été consulté et Soko dut lui payer 100 Djimbus. Le malaise est né. Quand l’État fut installé à Dilemba, Mudikalunga était toujours en fuite ; seulement Nzuma et Kazamba étaient dans leur village. Un neveu de Mudikalunga, arrêté sur les indications d’un membre du Clan Nzuma, meurt en prison. À partir de ce jour, Mudikalunga refusa de partager (les tributs) avec les Nzuma et prétendit garder le pouvoir pour les Bakwa Mbanza ».

  • B)  Déclarations des Chefs des villages

« Monga et Bamba déclarèrent après beaucoup de tergiversations que Ngidi et Soko-à-Kikale sont effectivement venus ensemble. Quant aux chefs de Kilala, Kasema, Mukolobo, Kulungu et Binji (craignant Madunga) ils prétendent ne rien savoir que Mulikalunga est venu seul ».

  • C)  Déclarations de Madunga (Mulikalunga)

« Après de nombreuses dénégations, Madunga Mulikalunga finit par reconnaître que Ngidi et Soko-à-Kikale étaient PARENTS et étaient venus ensemble du Kwango. C’est depuis l’arrestation d’un parent (neveu) de Mulikalunga par les blancs de Dilemba et sur les indications d’un descendant de Ngidi, qu’il s’est résolu de ne plus partager les tributs (viande) et le pouvoir ; et qu’il a prétendu garder des terres pour les Bakwa Mbanza ».

C’est alors que le différend fût réglé en mars 1924 : les deux Clans Nzuma et Mbanza se succéderont au pouvoir ; ni l’un ni l’autre ne paie tribut, ils partageront la viande.

12 votes. Moyenne 3.33 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site